Collections numérisées ICP

Les bibliothèques de l’Institut Catholique de Paris numérisent certaines collections spécialisées.
Des documents de niveau académique et scientifique, des sources, des périodiques, ainsi que des archives et manuscrits conservés dans les collections des bibliothèques de l'Institut catholique de Paris, sont peu à peu mis en ligne, à la disposition de tous.
 
Afin de faciliter la consultation de certaines parties de ses collections difficiles d’accès ou peu connues du public, l’ICP vient de développer sa propre bibliothèque numérique, tout en poursuivant sa contribution à Gallica, le portail d’accès aux collections numériques françaises de la BnF.

L’ICP a également participé à deux projets plus spécifiques, l’un dédié aux tablettes cunéiformes sur la plate-forme du CDLI (2001) et l’autre aux manuscrits orientaux et à un fonds d’archives sur l’Algérie dans e-corpus (CCL d’Arles, en 2009).
Nous détaillons ci-dessous ces réalisations.

Actuellement, les bibliothèques concourent :
- à donner progressivement accès via la bibliothèque numérique de l’ICP à une large sélection de documents (notamment des photographies anciennes du Proche-Orient numérisées grâce au mécénat du Crédit Agricole d’Ile-de-France)
- à accroître le corpus d’imprimés disponibles dans Gallica (triennal 2014-2018 : la Terre Sainte (périodiques et monographies), le droit canonique (Gasparri), la doctrine sociale de l’Eglise, les relations entre l’Eglise de France et l’Etat de la Révolution à 1945)
- à enrichir la base Medium de l’IRHT grâce auquel des manuscrits de théologie grecque des XVIIème-XVIIIème siècles ont été numérisés à l’IFEB.

L'Institut catholique de Paris dans Gallica

Lagrange et l’Ecole biblique de Jérusalem, Alfred Loisy et la controverse moderniste, l'Ecole française de spiritualité et le Grand Siècle, la Constitution civile du clergé et la Révolution, le catholicisme social au XIXème, Léon XIII et la doctrine sociale de l'Eglise, la Première guerre mondiale et l'Eglise : autant de thèmes proposés à la lecture dans Gallica.

Les bibliothèques de l’ICP sont pôle associé documentaire de la BnF et à ce titre sont partenaires du réseau national de coopération de la BnF.

Grâce au soutien de la BnF, c’est depuis 2012 que l’ICP a pu numériser des corpus de livres et de périodiques. Ce projet a été conduit au titre de la convention de pôle associé qui lie l’ICP et la BnF. Choisis pour leur complémentarité scientifique avec les collections de la BnF, les imprimés sélectionnés conjointement par l’ICP et la BnF sont numérisés sur les chaînes de la Bibliothèque nationale de France. Ils couvrent des thématiques en sciences religieuses qui éclairent notre histoire et intéressent spécialistes et grand public. Il s’agit de titres libres de droit, c’est-à-dire non soumis aux droits d’auteur.

Un premier corpus porte sur le XVIIème siècle et l’Ecole française de spiritualité, dont la maison des Carmes est un symbole important. Elle est aujourd'hui occupée par le Séminaire universitaire des Carmes et l'Institut catholique de Paris, dans ce quartier de Paris où se trouvent également Sulpiciens et Lazaristes, non loin des Missions étrangères de Paris. La fondation de l’Oratoire de France, des séminaires par les Sulpiciens et les Eudistes, est contemporaine de figures comme celles de saint Vincent de Paul et du cardinal de Bérulle. Un document sur la liturgie a été joint à cet ensemble : orné d'estampes, il nous montre le prêtre à l'autel pendant la célébration (Sainte Messe ou ordinaire de la Messe, Paris : F. Jouenne, 1722).

Un second corpus est consacré à l’exégèse biblique, dont Richard Simon (1638-1712) passe pour l’un des fondateurs, et qui connut avec Alfred Loisy (1857-1940) et Marie-Joseph Lagrange (1855-1938) un essor décisif. Fondateur en 1890 de l'Ecole Biblique et Archéologique de Jérusalem, le Père Lagrange a replacé l'étude de la Bible au cœur de son milieu d'origine, géographique et historique, étendu à la pratique des langues anciennes.

La recherche dans Gallica peut être facilitée par le recours à la recherche avancée : dans la rubrique "Par thème", cliquer sur "voir le détail des thèmes", puis dans "Religion" sur "La Bible". En triant ensuite les résultats par date de mise en ligne, vous obtenez les trente derniers documents de l'ICP.

Un troisième corpus est consacré aux relations entre l’Eglise de France, l’Etat et Rome, de la Révolution à la IIIème République : il explore la Constitution civile du clergé, les Massacres de Septembre 1792, le Concordat (dont le Recueil des bulles et brefs du pape Pie VII, daté de 1802).

On trouve également nombre de documents consacrés au catholicisme social, aux controverses modernistes, au ralliement des catholiques à la République (1892), jusqu’à une documentation originale sur l’Eglise et la Première Guerre mondiale.

Les périodiques dans Gallica

  • La revue de l’ICP : des origines à Transversalités
La Revue de l’Institut catholique de Paris fondée en 1880 sous la forme d’un bulletin, a changé plusieurs fois de titre, pour devenir Transversalités . Ce dernier est consultable jusqu’en 2007 sur Gallica. Pour consulter la collection entière de la revue des origines à nos jours, explorer ce lien.

Il est possible de naviguer dans la table des matières de chaque numéro, ou de le feuilleter en double page. Enfin, vous pouvez enregistrer en pdf n'importe quel fascicule au moyen du bouton "télécharger". Pour plus d'informations sur les possibilités d'interrogation et les fonctionnalités, découvrir le blog de Gallica.


  • Les revues des éditions du Cerf
Une convention de coopération numérique entre les éditions du Cerf et Gallica, signée en 2012, a associé les bibliothèques de l'ICP pour le prêt de leurs collections en complément de celles du Cerf.
Des revues importantes pour les recherches en sciences religieuses ont été mises en ligne :
- La Maison-Dieu (1945-2002), revue trimestrielle de liturgie animée par le Service national de pastorale liturgique et sacramentelle (SNPLS), sous la direction de Patrick Prétot
- La Vie spirituelle, (1947-1969) devenue Le Supplément (1970-1994), devenu La Revue d'éthique et de théologie morale (1995-2007) : à partir de cette date, la revue est consultable sur Cairn.
- Sept, (1934-1937, 174 numéros)

Ces revues sont interrogeables en plein texte, grâce à la fenêtre de recherche à gauche de l'écran qui permet une recherche par mots dans tout le périodique ou, au choix, dans l'un des numéros seulement. Les mots recherchés apparaissent surlignés en jaune.
Par exemple, pour le mot "habitus", voici comment se présente une page de résultats dans la Revue d'éthique.

Les tablettes cunéiformes

Le fonds Legrain-Jean, du nom des abbés Léon Legrain et Charles-François Jean, acquis en 1957 et déposé avec la bibliothèque personnelle de Charles-François Jean, compte 472 tablettes cunéiformes et 11 sceaux cylindres, auxquelles se sont ajoutées 260 tablettes en 2001.

Ce fonds témoigne des commencements de l’écriture.
Les 472 tablettes ont été numérisées en 2001 par le CDLI, ou Cuneiform Digital Library Initiative, un projet collaboratif qui réunit l’Université de Californie (Los Angeles), l’Université d’Oxford et le Max Planck Institute (Berlin).

Les 409 tablettes du fonds Legrain, le plus important ensemble de la collection, sont datées du XXIe siècle avant J.-C., du temps des rois de la IIIe dynastie d’Ur (Ur III). Elles proviennent presque toutes des fouilles clandestines effectuées sur le site de Drehem, l’ancienne Puzrish-Dagan en Iraq du sud. Leur contenu est essentiellement de nature administrative et comptable. Rédigées en langue sumérienne, elles enregistrent pour la plupart des entrées ou sorties de bétail pour le compte du pouvoir royal, comptabilité tenue par les scribes de l’administration en poste à Drehem.

La numérisation par le CDLI s’accompagne de notices descriptives détaillées, et de la retranscription des écritures.

Archives et manuscrits

L’histoire diplomatique d’Afrique du Nord
Depuis 2009, il est possible de consulter en ligne l'inventaire détaillé des archives du Général Paul Levé (1859-1937). Ce fonds constitue une source primordiale d'informations sur l'histoire politique, culturelle, administrative, économique et religieuse de l'Afrique du Nord.
Le général Paul Levé, militaire et conseiller politique, a participé à la politique coloniale française et a été l'un des principaux acteurs des questions sur l'autonomie des colonies. Chargé de la gestion du territoire d'Aïn-Sefra, il a côtoyé et conseillé différents responsables politiques (Galliffet, Revoil, gouverneurs d’Algérie), il travaille à la création et à l’autonomie des Délégations, aux accords marocains de 1901-1902 et participe aux débats de la conférence d’Algésiras. Il rejoint ensuite le front de la Grande Guerre. Tout au long de sa carrière, le Général Paul Levé rassemble et archive les papiers relatifs à ses fonctions et missions en Afrique du Nord. Ce fonds entré en 1937 à l’ICP se compose de 149 dossiers (notes, rapports, registres, traités, lettres, cartes) qui ont été reconditionnés à l’occasion de leur numérisation par le CCL d’Arles sur la base e-corpus.

Islam, Eglise copte, Kurdistan et Voyage vers l’Orient
Un ensemble remarquable de 14 manuscrits orientaux, décrits en 1912 par l’Abbé Marcel Langlois (La Bibliothèque de l’Institut Catholique de Paris, tome III, Séries spéciales, p. 30-31) a été numérisé en 2009 par le CCL d’Arles sur la base e-corpus.
On trouve notamment Les délices des convives de Georges Zaghib (1790, cote Arabe 1) Mohammed ibn’ Arab, La métaphore élégante, copié par Ghaz Mohammad ibn Bammat Khan (1709, cote Arabe 2) et L’Arbre du Prophète Mohammad, d’Abou Abd Allah Mohammed al Ojozouli (XVIIIème siècle, cote Arabe 7).
Un Lectionnaire de l’Eglise copte, pour décembre, janvier et le carême (XVIème-XVIIème siècles, cote Arabe 5) se joint à une Liturgie de Saint-Grégoire, (XIIIème-XVIIIème, cote Copte Arabe 2).
On trouve également le Rapport d’un dominicain sur la mission du Kurdistan 1852 et Exposé des faits relatifs à la question malabarico – caldéenne pendant les quatre dernières années 1860- 1864 (cote Manuscrit français 196), une Relation historique des dernières guerres des Maures aux Indes Orientales (1739-1751) (cote Manuscrit français 13) et un Voyage en Orient de l’abbé Mignot écrit en 1874 au crayon (cote Manuscrit français 207).